Skip to content

Tour de Genos

la tour et le lac de Genos-Loudenvielle


Dominant le lac de Genos-Loudenvielle, la tour est très facilement accessible par un sentier entretenu. À ses pieds, un superbe ont de vue s’offre à vous et quelques tables et bancs, vous invitent à un pic nic ou à la contemplation.

La tour dans l’Histoire :
Pendant les troubles des IXème et Xème siècles, la vallée du Louron a été saccagée, pillée par les bandes sarrazines. Les tours de guet furent bâties à cette époque du Haut Moyen Age pour repérer d’abord, puis résister aux attaques des Maures.

Les plus importantes étaient celles de Bordères Louron, Estarvielle et Génos.

Ces tours pouvaient être incluses dans un château, ou entourées d’une simple enceinte. Toutes de formes carrées, elles possédaient une seule entrée donnant sur une pièce surmontée d’une voûte formant le plafond. Cette voûte était percée d’un orifice par lequel on atteignait, à l’aide d’une simple échelle, l’étage supérieur.

La tour de Génos est construite sur un étranglement de la vallée, à côté des ardoisières. Elle surveillait ainsi au sud, le débouché des gorges de Clarabide et de la Vallée de la Pez et prévenait les autres tours du danger à l’aide de trois signaux : rythmes divers martelés sur des tambours de bois, signaux transmis au moyen de feux et enfin transmissions par pigeons-voyageurs.

Certains racontent même qu’il existerait un passage souterrain reliant la tour de Génos à celle de Moulor…